Comment être soi-même sur LinkedIn et réaliser un profil au service de votre projet ? Comment mettre en avant vos softskills dans votre profil LinkedIn ? Bien souvent, compléter un profil sur LinkedIn s’avère être une affaire plus complexe qu’il n’y paraît. Ici, je prends le parti de ne pas traiter les aspects techniques du profil, c’est-à-dire les moyens pour optimiser son profil et faire en sorte qu’il soit parfaitement référencé même si j’aurais beaucoup à dire sur le sujet… Nous allons voir pourquoi et comment se distinguer sur LinkedIn et ainsi faire transparaître sa singularité sur la plateforme. Nous verrons que pour réaliser cette réflexion, nul besoin de LinkedIn car le travail se situe en amont et/ou à côté du réseau. En effet, l’outil laisse l’utilisateur libre de ses choix éditoriaux, c’est-à-dire de ce qu’il va présenter à la communauté, tant sur le fond que sur la forme.

Softskills : Pourquoi affirmer sa singularité sur LinkedIn ?

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris« 

Oscar Wilde

Cette citation d’Oscar Wild permet de mettre en lumière une manière d’aborder le profil LinkedIn. En effet, le contexte sanitaire n’a fait qu’accentuer une tendance de fond déjà présente depuis plusieurs années qui donne une place de plus en plus importante aux sofskills, c’est-à-dire aux « compétences comportementales », notamment pour les recruteurs. Une étude de Cadre Emploi menée 2021 indique que 6 managers sur 10 sont prêts à recruter leurs collaborateurs principalement sur leurs softskills.

Plus qu’hier, les softskills ont la cote et le candidat peut en tirer parti d’autant plus que certaines d’entre elles sont recherchées. Tout l’enjeu pour le candidat est d’identifier les éléments qui le caractérisent, dont ses sofkills, ses valeurs et la vision de son métier afin de construire son identité sur LinkedIn et ainsi se distinguer.

Par ailleurs, identifier sa singularité constitue un guide en fixant des repères en termes de fond et de forme qui seront indispensables pour la publication. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un outil de communication et d’interaction. A titre d’exemple, avec la rubrique ‘Infos’ du profil, LinkedIn offre un espace permettant une expression libre, une belle occasion pour dire ce que nous faisons, quel est notre projet et ce qui nous fait lever le matin. Les recruteurs et les responsable RH que j’ai interviewés sont plutôt curieux de cet espace car il permet de découvrir le candidat sous un autre angle.

Enfin, bien se connaître permet d’avoir un carburant motivationnel pour passer à l’action, se présenter aux autres, interagir, etc. Bref, tout ce qui fait l’intérêt de LinkedIn.

Maintenant que les enjeux sont fixés, voici deux outils utiles pour mener cette réflexion sur soi.

Tasse En Céramique Blanche
Photo de Lina Kivaka provenant de Pexels

L’Ikigai

L’Ikigai est un outil simple à utiliser : à travers 4 questions, il nous permet de trouver, de préciser notre « raison d’être », ce qui donne un sens à notre vie. Notre Ikigaï, c’est-à-dire ce qui constituerait notre raison d’être se trouve à l’intersection de 4 grandes questions :

  • Ce que vous aimez faire
  • Les activités pour lesquelles vous êtes naturellement bon ou doué
  • Ce pour quoi vous êtes payé
  • Ce dont le monde a besoin

Il s’agit d’un très bon exercice surtout lorsque l’on ressent le besoin de se recentrer ou de clarifier ses idées. Par ailleurs, L’Ikigai trouve son équivalent dans le célèbre « trouver votre why » de @simonssinek ; sa conférence TedX (lien en bas de l’article) constitue un incontournable sur ce sujet. Par ailleurs, l’Ikigai peut être mis au regard du concept de Flow de Mihaly Csikszentmihalyi.

Ces notions sont très proches et nous donnent des clés de compréhension de soi, de ce qui nous caractérise, de ce qui fonde notre unicité ; éléments dont nous aurons besoin pour construire un profil LinkedIn qui nous est propre, qui nous distingue. En bref, si vous recherchez un outil pour construire votre marque personnelle, l’Ikigai est incontournable.

Image https://www.innovation-en-education.fr/ikigai-la-methode-japonaise-pour-trouver-sa-mission-de-vie/
Image https://www.innovation-en-education.fr/ikigai-la-methode-japonaise-pour-trouver-sa-mission-de-vie/

Identifiez vos softskills avec le Business model you©

Le « Business model you » ou « personnal business model » est proposé par ClarkOsterwalder et Pigneur (2012) dans l’ouvrage éponyme ; il est en quelque sorte une déclinaison du business model Canva appliqué à la connaissance de soi et à l’explicitation de notre raison d’être.

Le business model you est fondé sur le même principe que le business model canva :

  • Un outil qui laisse place à la production d’idées et à la créativité ;
  • Il prend tout son intérêt sur une feuille A3 sur laquelle on vient déposer ses idées ;
  • Un outil pouvant être montré aux autres ou complété de façon collaborative.

Le business model you propose un ensemble de thèmes :

  • partenaires clés (qui vous aide ?)
  • activité clés (ce que vous faites) 
  • ressources clés (vous et les moyens dont vous disposez)
  • La valeur que vous apportez (votre contribution)
  • relations avec le client (comment vous interagissez)
  • canaux (comment vous diffusez votre offre)
  • clients (qui vous aidez)
  • coûts (ce que vous donnez)
  • revenus et avantages (ce que vous recevez)
Image : https://www.go2nextlevels.com/business-model-you-identite-numerique/

B-PRA : une méthode pour construire une présence singulière

Pour construire un profil aligné avec ce que nous sommes, un détour par ce temps de réflexion personnelle peut être recommandé.

C’est la raison pour laquelle je recommande d’avancer étape par étape. Dans l’ouvrage « LinkedIn : Objectif emploi », je présente la méthode B-PRA développée à partir de mon expérience dans l’accompagnement des actifs dans leurs usages de LinkedIn.

Schéma de la méthodeB-PRA présentée dans le livre "LinkedIn : Objectif emploi"
Méthode B-PRA – « LinkedIn : objectif emploi », Dunod, mai 2021

Cette phase de réflexion personnelle correspond au Bilan, c’est-à-dire à la première étape de la méthode. Elle vient en amont de la réalisation de profil sur LinkedIn et permet d’avoir les éléments dont découlent la rubrique « Infos » mais également toutes les prises de paroles sur le réseau. Beaucoup de personnes ne savent pas quoi rédiger dans ce résumé, voire « copient-collent » leur lettre de motivation. Un moment réflexif peut pourtant faire gagner du temps et surtout de l’efficacité sur LinkedIn afin de construire une « marque personnelle » cohérente et alignée avec son projet.

À mon sens l’Ikigai et le « business model you » constituent des outils indispensables pour cette étape de bilan, ce moment de réflexion qui précède la réalisation du profil et particulièrement la rubrique « infos ». Il existe évidemment d’autres méthodes pour réaliser ce travail, notamment les services du Conseil en Évolution Professionnelle (en savoir plus sur le CEP : https://www.infocep.fr/) et le bilan de compétences (pour en savoir plus sur le bilan de compétences : https://www.catalys-conseil.fr/expertises_app/bilan-de-competences/).

En conclusion, un profil LinkedIn permet de se distinguer et de développer sa marque personnelle. Un temps de réflexion sur soi, en étant outillé, va vous permettre de construire une présence plus efficace tout en étant aligné avec votre raison d’être, votre Ikigai.

À vous de jouer !

➡️ N’hésitez pas à partager les outils ou les méthodes que vous connaissez ou que vous utilisez pour réaliser ce travail réflexif ou à me donner votre avis sur cet article dans les commentaires 😉.

➡️ Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir mes nouveaux articles.

✅ Pour plus d’info sur « LinkedIn : objectif emploi – Exploiter LinkedIn pour relancer sa carrière, développer son réseau et trouver un nouveau job »

S’abonner

* indicates required
Email Format

Cet article a été publié initialement sur LinkedIn le 5 mai 2021

Sources

LinkedIn : objectif emploi, Christophe Coupeaux, Dunod, mai 2021 https://www.dunod.com/entreprise-economie/linkedin-objectif-emploi-exploiter-linkedin-pour-relancer-sa-carriere-developper

Soft skills : quelles sont celles que les entreprises s’arrachent ? Fleur Chrétien

https://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/entretien-embauche/detail/article/soft-skills-quelles-sont-celles-que-les-entreprises-s-arrachent.html

https://www.myrhline.com/actualite-rh/tendances-rh-2021-connexion-humilite-soft-skills.html

 « Comment les grands leaders inspirent l’action ? » @SimonSinek, vidéo TEDx https://www.ted.com/talks/simon_sinek_how_great_leaders_inspire_action/transcript?language=fr

Théorie du Flow, Edutechwiki http://edutechwiki.unige.ch/fr/Th%C3%A9orie_du_flow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.