La part du marché d’emploi caché dans les recrutements est très souvent sous-estimée par les chercheurs d’emploi. Cependant, se mobiliser sur le marché caché est certainement le meilleur moyen pour un candidat de se déjouer de la concurrence et d’accélérer son accès à l’emploi. Mais quels sont les outils à utiliser ? Comment s’y prendre et quelle démarche adopter ? Je vous propose de faire un tour de ces questions en abordant les techniques pour exploiter le marché d’emploi caché sur LinkedIn associé à un outil que je recommande : la Bonne Boîte. Let’s go ! 🚀

Qu’est-ce que le marché caché ?

Avant tout, il s’agit de définir cette notion de marché d’emploi caché ; l’expression « marché invisible » est également employée pour signifier ce principe. En effet, il y a un marché visible et un marché caché.

Le marché d’emploi visible correspond aux transactions réalisées suite à la parution d’une annonce (offre, annonce dans un journal, publicité, appel d’offre). Le parallèle avec le marché immobilier est instructif à ce niveau : le marché visible en immobilier, ce sont toutes les ventes (ou locations) immobilières qui ont été réalisées à la suite de la diffusion d’une offre d’emploi.

Le marché caché correspond aux transactions réalisées en dehors de la publication d’annonce, généralement on parle de bouche-à-oreille. La vente s’est effectuée avant même qu’il y ait une annonce de publier. Dit autrement : le vendeur a trouvé un acquéreur sans avoir à diffuser une annonce.

Inscrivez-vous pour recevoir mes articles et bénéficiez de ma formation « réaliser une bannière de profil LinkedIn efficace »

* champs requis

Focus sur le marché d’emploi caché

Le marché d’emploi caché, ce sont tous les emplois pourvus sans qu’il y ait eu au préalable la diffusion d’une offre d’emploi.

Concrètement, lorsqu’une organisation a un besoin de recrutement, lorsqu’elle a un poste à pourvoir, elle va adopter le chemin le plus cours en s’interrogeant sur les personnes qui pourrait palier à ce besoin.

En tant que chercheur d’emploi, vous devez bien comprendre qu’il s’agit du même marché d’emploi mais à des temporalités différentes :

Première séquence : l’entreprise a un poste à pourvoir

Lorsqu’il y a un poste à pourvoir, le recruteur va s’interroger sur les personnes en internes qui pourraient pourvoir ce poste. Dans la négative, le recruteur va élargir sa recherche en questionnant :

  • des profils connus de l’organisation : intérimaires, anciens collaborateurs, stagiaires, etc.
  • le bouche à oreille parmi les collaborateurs

À ce stade, c’est le candidat qui est connu de l’entreprise, dont les compétences sont identifiées qui est la personne la mieux placée pour le poste. D’où l’enjeu pour tout candidat de se positionner dans ce marché caché puisqu’à ce stade il y a moins de concurrence entre le candidat. Se faire connaître par l’entreprise est un réel enjeu.

Temps n°2 : l’entreprise va diffuser l’offre d’emploi

Cette étape intervient uniquement lorsque le recruteur n’a pas trouvé de candidat via le bouche à oreille. Il n’y a pas d’autre solution pour l’entreprise que de diffuser une annonce pour faire savoir à d’éventuels candidats qu’elle recrute.

L’offre apparaît sur le marché d’emploi visible, appelé également « ouvert ». Une offre d’emploi sur le marché d’emploi visible (oui, c’est un pléonasme 😉 ), offre l’avantage pour le candidat de disposer d’informations apportées par l’annonce. Il peut ensuite mener des recherches sur l’entreprise qui recrute lorsque que c’est possible. Ces informations s’avères utiles pour rédiger une candidature ciblée et répondant aux critères de l’organisation, au besoin du recruteur.

Le candidat qui est capable de comprendre le besoin de l’entreprise et la manière d’exprimer ses atouts et de sortir du lot est celui qui aura le plus de chance d’arriver à l’entretien de recrutement.

Le candidat qui est capable de comprendre le besoin de l’entreprise et la manière d’exprimer ses atouts et de sortir du lot est celui qui aura le plus de chance d’arriver à l’entretien de recrutement.

CC

Cependant, la concurrence est plus forte et il est plus difficile à ce stade pour le candidat de se distinguer.

La proportion visible/invisible

Il existe peu de statistiques et peu d’études indépendantes et objectives sur la proportion de recrutements réalisés sur le marché caché. En somme, les chiffres sont rares.

Néanmoins, la proportion de 70% est la plus souvent citée par les professionnels de l’emploi. En effet, 7 recrutements sur 10 seraient réalisés sur le marché caché. Non seulement le marché est caché, non visible mais de plus il est plus important.

Répartition marché caché – marché ouvert – source : LinkedIn : objectif emploi (Dunod, mai 2021) – source de l’image : @vladwel Adobe Stock

Une récente étude de Randstad (lire l’article) conduit à relativiser ce chiffre : 2 recrutements sur 5 serait réalisé sur le marché invisible.

L’article a met en lumière plusieurs points à connaître sur le marché d’emploi caché :

La proportion des recrutements sur le marché caché et sur le marché visible n’est pas la même en fonction …

  • des métiers, des secteurs d’activité et des statuts.
Source : Randstad (2021) – https://www.pressonline.com/randstad/2021/02/2-recrutements-sur-5-realises-via-marche-invisible-soit-pres-29-millions-des-embauches-2020/
  • des régions
Source : Randstad (2021) – https://www.pressonline.com/randstad/2021/02/2-recrutements-sur-5-realises-via-marche-invisible-soit-pres-29-millions-des-embauches-2020/

Comment mobiliser le marché invisible ?

« Candidature spontanée, bouche à oreille, réseau, travail temporaire, tous ces leviers, encore trop souvent sous-estimés, sont en réalité très efficaces pour trouver un emploi. C’est pour cela qu’il ne faut pas attendre d’être en recherche d’emploi pour animer et développer son réseau. Ce travail, s’il est réalisé en amont, n’en est que plus efficace au moment opportun« 

Frank Ribuot, président du groupe Randstad France – février 2021

En raison de ces chiffres, le fait de mobiliser le marché caché dans une phase de recherche d’emploi s’avère déterminante pour les raisons suivantes :

Dans un métier donné et sur un territoire donné, il y a relativement peu d’offres d’emploi de publier. Le fait de se limiter à la candidature à des offres d’emploi induit non seulement de se limiter à certains emploi mais engendre des baisses motivation.

Le fait de mener des recherches sur le marché caché permet de se déjouer de la concurrence des autres candidats.

Pour mobiliser le marché caché, de nombreuses démarches peuvent être envisagées :

  • Suivez l’actualité des entreprises
  • PMSMP : faire un stage, une période d’observation peut être l’occasion de se tester sur un métier mais également de mettre le pied dans une entreprise et de se faire connaître. (en savoir plus sur la PMSMP).
  • La candidature spontanée : elle permet de réaliser une relance voir d’amorcer un entretien
  • Le démarchage direct : se déplacer directement, téléphoner, adresser sa démarche par mail
  • Se mobiliser sur les réseaux sociaux en soignant votre profil LinkedIn, en publiant, en suivant les organisations (via Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, etc.)
  • Activer son réseau

Deux outils à connaître pour exploiter le marché caché en ligne

LinkedIn constitue un outil incontournable pour exploiter la marché caché. En effet, en tant que candidat, ce réseau social professionnel donne accès à un panel d’avantages et s’avère incontournable.

Il est possible d’approcher des profils dans les organisations qui vous intéressent. Par ailleurs, je vous invite à suivre les entreprises en vous abonnant à leur page. Dans « LinkedIn : objectif emploi », j’ai interviewé un responsable RH indiquant qu’il regarde sur les profils LinkedIn.

Enfin, prendre des contact avec un professionnel par le biais d’un entretien réseau vous permettra de vous faire connaître tout en captant des informations.

En effet, une des clés consiste à de développer votre notoriété auprès des organisations susceptibles de recruter. En vous faisant connaître vous augmentez vos chances pour que l’on fasse appel à vous.

Néanmoins, face à LinkedIn, il n’est pas toujours facile de savoir quelle structure recrute ou est susceptible de recruter car cette information n’est pas forcément accessible. De plus, nombreuses personnes se perdent dans les méandres du réseau social et oublient qu’elles ont un avantage à rechercher des entreprises plutôt qu’à scroller leur fil d’actualité.

Sur un autre plan, il faut souligner sur l’abonnement « LinkedIn Premium Career », c’est-à-dire l’abonnement payant pour les utilisateurs de LinkedIn permet d’accéder à des informations sur les entreprises. Avec cet abonnement, il est possible de savoir si les effectifs de l’entreprise ont évolué. Pour en savoir plus sur cet abonnement, je vous conseille l’article « Recherche d’emploi : l’abonnement LinkedIn Premium career est-il pertinent ? « .

Pour éviter de passer trop de temps à chercher des entreprises qui recrutent, je recommande La Bonne Boîte, un site de Pôle Emploi offrant la possibilité de connaître les entreprise susceptibles de recruter.

La Bonne Boite
La site de la Bonne Boîte

Une première étape consiste tout simplement à faire une recherche d’entreprises qui recrutent sur votre secteur et votre territoire puis à les cibler sur LinkedIn dans un second temps.

Je vous explique comment faire dans cette vidéo⬇️. Vous verrez qu’il n’y a rien de complexe.

Photo de Daria Shevtsova provenant de Pexels

En synthèse

LinkedIn a lui seul ne permet pas de connaître les entreprises qui recrutent et nous avons vu comment le site « La Bonne Boîte » permet d’avoir ce type d’information.

Il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’une méthode pour trouver des entreprises qui recrutent afin de contact via LinkedIn, puis d’amorcer des échanges avec les profils qui vous intéressent.

Avant de prendre contact avec ces professionnels pour échanger, n’oubliez pas de mettre à jour votre profil afin de soigner votre image.

J’espère que vous trouvez des conseils utiles et concrets dans cet article. N’hésitez pas à le commenter et à partager vos techniques pour exploiter le marché caché.

Abonnez-vous à la newsletter du blog pour être informé des nouveaux articles. ⬇️

Inscrivez-vous pour recevoir mes articles et bénéficiez de ma formation « réaliser une bannière de profil LinkedIn efficace »

* champs requis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.