Reconversion professionnelle : « Au secours ! Je veux changer de job mais je n’ai pas d’idée ! ». Si vous êtes dans cette situation, je vous propose cet « article kit de survie ». Il s’agit de présenter les principales techniques pour avoir des idées de reconversion et de changement professionnel. En effet, « une bonne idée, ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval » mais il y a des méthodes à connaître pour faire germer les plus d’idées 🌱.

Mais avant de commencer, une précision s’impose : il faut distinguer la notion d’idée💡 de celle de projet 🚀. Une idée est une hypothèse. On peut en avoir plusieurs mais à la fin – dans une démarche de changement professionnel – on doit en sélectionner une qui deviendra l’élue et se transformera en projet prioritaire. Donc, un projet correspond à un objectif professionnel que l’on souhaite atteindre ou réaliser.

Dans cet article, il est question pour moi de donner des techniques aux personnes qui souhaitent se reconvertir mais qui se disent « je ne sais pas ce que je veux mais je sais ce que je ne veux pas ».

En effet, il n’est pas toujours facile de trouver des idées surtout lorsque l’on s’est formé pour exercer dans un métier que l’on occupe depuis plusieurs années. Pourtant, à un moment donné, vient l’envie de passer à autre chose, de se renouveler. Cependant, si certains candidats à la reconversion regorgent d’idées – ce qui n’est pas la garantie d’un projet de reconversion réussi – d’autres ont un sentiment de page blanche.

Si vous êtes dans cette situation, ou si vous accompagnez des clients dans cette situation, voici des techniques que vous pourrez rapidement « actionner » et mettre en oeuvre pour avoir des idées. Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à partager vos techniques pour avoir des idées dans les commentaires de cet article. 😉

1 – Faites le point

Pour avoir des idées de métiers ou de projets professionnels dans lesquels vous investir, vous devez avoir un point de départ : ce point de départ c’est vous.

Bien vous connaître et rassembler les éléments qui vous caractérisent va vous permettre de disposer de critères et d’axes de recherche sur ce qu’il vous faut, ce que vous souhaitez éviter, ce dont vous avez besoin, ce qui est nécessaire à votre épanouissement et à votre équilibre vie-pro/vie perso.

Benji

« Il y a trois choses extrêmement dures : l’acier, le diamant et se connaître soi-même. »

— Benjamin Franklin, Conseiller d’orientation

Ce travail de connaissance de soi est donc un indispensable et doit vous permettre de définir ce qui vous caractérise. Pour un changement professionnel, vous aurez besoin de points de départs qui vont vous servir dans votre recherche d’idées d’orientation et ensuite dans votre réflexion sur votre projet et sa faisabilité. Voici les grands axes de connaissances de soi utiles à ce stade :

Vos compétences : vos savoir-faire techniques, mais également vos soft-skills peuvent vous permettre d’avoir des idées. Commencez par vous poser la question qu’est-ce que j’ai appris au cours de mes différentes expériences professionnelles et extra professionnelles. Identifiez vos compétences, listez-les. Ensuite, posez-vous la question : dans quels domaines ces compétences pourraient m’être utiles ? Ou alors, dans quels métiers ces compétences pourraient être appréciées ?

Vos centres d’intérêts, vos motivations et vos valeurs : partir des activités qui vous intéressent, bien connaître les domaines qui résonnent en vous et qui vous motivent s’avère indispensable.

Cependant, vous ne devez pas oublier que nous sommes tous conditionnés par notre parcours, notre enseignement et ce que nous avons déjà réalisé. Et par conséquent, il est difficile de savoir si une activité que vous ne connaissez pas dans un domaine que vous connaissez encore moins pourrait vous convenir.

Bien se connaître constitue un point de départ. En effet, le fait de bien vous connaître et d’identifier vos besoins vous permettra de disposer d’une boussole et de grandes directions pour vous orienter.

Ensuite, de nombreux outils peuvent vous permettre de rassembler les idées clés et d’avoir à portée de main vos principales idées. À ce titre, l’Ikigai – une méthode japonaise pour connaître sa raison d’être est un outil à mettre entre toutes les mains. Je vous en ai parlé dans cet article.

Image https://www.innovation-en-education.fr/ikigai-la-methode-japonaise-pour-trouver-sa-mission-de-vie/
Image https://www.innovation-en-education.fr/ikigai-la-methode-japonaise-pour-trouver-sa-mission-de-vie/

La connaissance de soi est incontournable car cela va vous donner de critères et des grands axes de recherche. Cependant, vous devez garder à l’esprit que vous avez un potentiel que vous ne connaissez pas car vous ne l’avez jamais exploité.

Il est important de partir de soi, de ce que vous aimez et de définir vos critères mais attention à ne pas fonctionner « hors sol ». Vous devrez tôt ou tard confronter vos idées à la réalité.

2 – Utilisez la technique du brainstorming

La méthode du brainstorming (également appelé « remue méninges » ou « tempête des cerveaux ») est un grand classique de la résolution de problème et de la créativité. Généralement, lorsque l’on pense à cette méthode, on imagine qu’elle se fait en groupe, mais ce n’est pas toujours le cas.

Un brainstorming peut-être organisé à chaque fois qu’il manque une solution satisfaisante à un problème. Etre face à un problème d’inspiration pour trouver un projet de reconversion est un bon terrain d’application pour un brainstorming.

Si vous avez besoin d’avoir des idées de reconversion professionnelle, rien ne vous empêche de réaliser cette démarche seul(e), en petit groupe, avec des membres de votre famille ou des amis.

Cependant, l’efficacité de cette démarche réside dans le respect de quelques règles :

  • être motivé par le problème à résoudre (ou s’entourer de personnes motivées par le problème à résoudre ; en l’occurrence, trouver un projet de reconversion, trouver des pistes de reconversion pro.)
  • la création d’un état d’esprit créatif,
  • le respect de la règle du jugement différé,
  • la proposition d’idées,
  • leur confrontation à la réalité,
  • le suivi des idées émises.

En somme, cette méthode est un incontournable pour disposer d’idées de reconversion.

N’hésitez pas à vous équiper d’outils en ligne pour réaliser des cartes mentales reprenant vos idées. Il existe de nombreux outils ne ligne gratuits. LinkedIn vous permettrons de rassembler de manière structurée vos idées et de les organiser à votre convenance au gré de votre réflexion.

Parmi ces outils en ligne, coggle.it est un site qui vous permet de réaliser facilement des cartes mentales.

3 – Collectez vos idées dans un tableau Pinterest

Vous avez l’habitude d’épingler sur vos tableaux Pinterest des sites de « do it yourself », des images de terrassent en bois de vos rêves, ou encore d’inspiration de voyage.

Seulement, avez-vous pensé à vous servir de ce réseau social pour avoir des idées ? Il s’agit d’une méthode que j’ai expérimentée avec mes clients (utilisateurs de Pinterest) en les invitant à se créer un tableau intitulé « Ma boîte à demain » dans laquelle vont se retrouver épinglées les sites inspirants.

En gré de votre surf, vous développerez progressivement ce réflexe de veille.

Conservez vos inspirations dans un tableau sur Pinterest.

Dans ce « tableau d’inspiration professionnelle », vous pourrez épingler tous les sites inspirants pour votre projet :

  • vidéos,
  • offres d’emploi
  • posts d’un réseau social
  • site d’une entreprise ou d’un centre de formation
  • articles de blog
  • etc.

N’hésitez pas à jeter un oeil à ma boîte à demain (dans le genre transparent 😉).

exemple de boite à demain
Exemple de boite à demain réalisée sur Pinterest

Bref, tous ce que vous souhaitez épingler pour consulter plus tard.

4 – Lisez et réalisez une veille

Pour avoir des idées de métiers et des voies de reconversion, le fait de vous intéresser au monde qui vous entoure est primordial.

Les idées ne naissent pas d’elles-mêmes et dans la mesure où une idée – quelle qu’elle soit – devra être confrontée avec la réalité, le fait de prendre en compte votre environnement et de vous informer est décisif.

Pour cela, je vous conseille d’adopter des routines de lecture de la presse locale pour connaître les acteurs locaux, les secteurs et les entreprises qui bougent dans votre région, mais aussi la presse nationale pour disposer de tendances nationales sur les domaines d’activités.

Par ailleurs, la presse économique ou spécialisée vous permettra d’aller plus loin sur les sujets qui vous intéressent.

En plus de la presse, les newsletters sont de bons moyens pour apprendre dans les domaines qui vous intéressent et affiner vos projets.

Enfin, les réseaux sociaux sont un bon moyens pour vous connecter aux professionnels dans les domaines qui vous intéressent, échanger avec eux, obtenir leurs retours d’expérience et tout simplement apprendre. Ainsi, il est très simple de trouver des pro dans n’importe quel domaine (ou presque sur LinkedIn), mais également d’échanger avec des personnes en reconversion sur Facebook.

Enfin, Twitter est un bon moyen pour apprendre, découvrir et de vous ouvrir à d’autres domaines.

Même si cette veille demande du temps, il s’avère indispensable pour avoir des idées et vous documenter. Utilisez votre tableau Pinterest pour enregistrer les informations.

5 – Dessinez votre avenir pro avec la méthode du sketchstorm

En anglais, « sketch » signifie littéralement « croquis ». Vous l’aurez deviné, cette méthode créative repose sur le dessin. Mais rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’être un artiste pour l’utiliser : les croquis doivent au contraire être aussi simples et basiques que possible. Et puis ce travail, vous le faite pour vous.

L’intérêt, c’est que les représentations visuelles ont le pouvoir de stimuler l’imagination encore un peu plus que les paroles (parlées ou écrites).

Dessinez votre job idéal ou réalisez un schéma
Dessinez votre job idéal ou réalisez un schéma

Qui plus est, un dessin peut vous permettre d’exprimer un concept sur lequel vous n’arrivez pas à mettre de mots.

Dans ce cadre d’un projet professionnel, vous pouvez dessiner un métier idéal, en faisant un schéma, un dessin (en dessinant un personnage avec des outils un lieu de travail, etc.).

Pour rendre les choses plus concrètes, amusez-vous à vous dessiner dans un contexte professionnel;

  • ajoutez des bulles de paroles,
  • dessinez des outils que vous aimeriez utiliser,
  • dessinez un environnement (bureau, ferme maraîchère, etc).

Dessinez comment vous vous voyez professionnellement dans 1 an par exemple.


6 – Explorez !

Pour avoir des idées, on a parfois besoin de sortir de son bocal, de ses habitudes, de ses routines. Des petits changements dans votre quotidien peuvent entraîner des révolutions plus profondes. Qui sait ?

Comme le dit de proverbe : « Un battement d’aile à San Francisco peut provoquer un tsunami au Japon ».

Il peut s’agir d’un petit changement : écouter un nouveau Podcast, lire un nouveau magazine, changer de trajet pour vous rendre au travail, vous inscrire à nouvelle activité, un nouveau sport, rencontrer de nouvelles personnes, échanger avec un nouveau collègue.

Ce sont autant d’occasions de vous ouvrir l’esprit et de trouver l’inspiration. Allez à la rencontre des autres, discutez et intéressez-vous aux autres. Même si vous n’avez pas de solution toute faite, vous développerez de nouveaux points de vue et vous apprendrez des autres.

7 – Parlez-en autour de vous

Parler de votre désir de reconversion peut être une bonne idée. Que ce soit dans votre entourage personnel ou professionnel, il y a forcément des personnes qui se sont elles-mêmes reconverties. Privilégiez ces personnes pour poser vos questions et solliciter un retour d’expérience ou vos questionnements.

Si vous mettez des personnes qui vous connaissent « dans la boucle », partez du principe qu’elles se font une idée de vous qui peut être restrictive. En somme, elles ne voient pas forcément votre potentiel.

Partez également du principe que votre entourage et vos amis ont tendance à éviter de vous proposer des solutions, des idées de métiers difficiles ou qui vous feraient courir un risque, alors que vous seriez éventuellement prêt(e) à en prendre. En effet, la plupart des gens vous veulent du bien

Donc, n’hésitez pas à vous adresser à des personnes dans votre entourage qui sont passées par là et qui se sont posées les mêmes questions que vous.

Faites fonctionner votre réseau et soyez prêt à prendre des opportunités.

8 – Un mental au top pour aborder votre reconversion professionnelle

Vous le savez peut-être mais on se projète dans le futur avec l’état d’esprit dans lequel on se trouve. Donc si vous avez une baisse de forme ou de moral, il est fort probable qu’il soit plus difficile pour vous de vous projeter dans l’avenir ou que vous en ayez une vision positive.

Pour cette raison, il est pertinent de trouver de sérénité surtout si vous sentez que la période est compliquée.

Différentes aides sont à votre disposition : il s’agit d’utiliser des techniques pour aller vers un mieux être. Il peut s’agir d’un accompagnement par un professionnel, d’échanger avec un amis, de vous mettre au sport, de faire de la méditation. Si vous êtes concerné(e), choisissez les moyens pour prendre soin de vous.

En somme, pour avoir des idées, mieux vaut commencer par prendre soin de vous. En effet, un projet de reconversion demande du temps et ressemble davantage à une course de fond qu’à un sprint. Vous gagnerez à garder la tête froide et à ne pas stresser même si le super projet professionnel « miracle » ne vient pas à vous.

« Choisis un métier que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ton existence »

— Confucius, Conseiller en évolution professionnelle

Bref, pouvoir vous appuyer sur une certaine zennitude et confiance en vous vous aidera pour trouver des idées.

La pression, l’urgence sont naturellement générateurs de stress. Or, le stress et l’ennemi de la créativité et il s’agit d’une des ressources dont vous avez besoin. Et puis, trouver une bonne idée, ça peut prendre du temps. Et parfois, on ne le sait pas immédiatement, ce n’est qu’après plusieurs mois qu’une idée bof-bof se transforme en « ça valait vraiment la peine ».

« Allez, hauts les coeurs !✊ »

9 – Faites-vous accompagner

Réfléchir à son avenir professionnel sans un alter-ego qui vous ‘renvoie’ la balle n’est pas chose facile. En effet, on a parfois besoin d’exprimer nos doutes, nos besoins, nos idées, à des personnes neutres, autres que notre conjoint(e) ; une personne qui n’a pas de parti pris sur ce que nous devons faire et sur nos idées.

Des professionnels de l’accompagnement tels que des conseillers spécialisés en bilan de compétences sont certainement les professionnels les mieux placés pour vous aider. Il vous consacreront environ 20 heures d’entretiens et de conseils personnalisés avec une méthode visant à vous aide à mieux vous connaître, mieux connaître vos atouts, reprendre confiance en vous. De plus , le plus de compétences est un accompagnement gratuit car financé par votre Compte Personnel de Formation. Vous n’avez qu’à choisir l’organisme qui va vous accompagner.

De plus, ils mettront à votre disposition de nombreux outils tels que des tests et des questionnaires pour vous aider à trouver des idées.

En perspective : n’excluez aucune idée

Il est rare voire impossible de ne pas avoir d’idée d’évolution professionnelle. En effet, lorsque l’on a pas d’idée pour se reconvertir c’est rarement par manque d’inspiration. Souvent la cause réside dans la censure que l’on applique aux idées et par les oeillères ou les limitations (« je n’en suis pas capable »).

De plus, lorsque l’on souhaite se reconvertir, il arrive que l’on se trouve dans une situation professionnelle délicate (burn out, souffrance au travail). Une période où la confiance en soi est mise à mal et où les remises en question sont fortes. Il faut accepter que cette reconstruction prenne un peu de temps.

Quelle que soit les idées que vous allez produire à travers ces exercices, il importe qu’elles soient alignées avec vos critères mais aussi qu’elles soient réalistes et en lien avec la réalité de l’emploi.

J’espère que vous avez trouvé dans cet article des techniques que vous pourrez mettre en application pour trouver des idées.

Et vous, quelles techniques avez-vous appliquées pour avoir des idées de reconversion ? Quelles méthodes aimeriez-vous partager ? N’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaire de cet article.

Pour recevoir la fiche outil des étapes d’une démarche de reconversion, partagez cet article sur Twitter ou sur LinkedIn en me taggant (@c_coupeaux).


Crédits images :

Background photo created by rawpixel.com – www.freepik.com

Photo de Christina Morillo provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.